Visites de la Société d’Histoire – Avril 2013

La Société d’Histoire de Toronto vous proposent les visites suivantes au mois d’avril :

JPEG
Mercredi 17 avril 2013 à 19 heures
Conférence à l’Alliance Française/Spadina de Toronto
24 Spadina Road, Toronto, M5R 2S7, métro Spadina
Conférencière : Danièle Caloz

À la fin de la première année de la Guerre de 1812, les Canadiens se félicitent d’avoir repoussé les attaques américaines. Cependant le 28 avril 1813, les troupes ennemies débarquent en force devant la petite ville de York, capitale du Haut-Canada. L’invasion se serait passée sans coup férir si la poudrière du fort York n’avait pas sauté, entraînant de nombreuses morts et mutilations. C’est désormais une guerre sans merci, qui s’étend du Haut au Bas-Canada, sur terre et sur mer. Et là encore, les francophones sont partout : de Frenchtown près de Détroit à Châteauguay au sud de Montréal. Les trois frères Baby, Frédéric Rolette, Charles de Salaberry et ses Voltigeurs, les régiments de Watteville et Meuron entrent partout en action.

Entrée libre
info@sht.ca
416 939 5744
© La Société d’histoire de Toronto

JPEG
Samedi 20 avril 2013 à 14 heures
Visite guidée Historitours des lieux de combat de 1813 aux forts York et Rouillé

Départ : Métro Bathurst, tram 511, arrêt à l’intersection de Bathurst et Fort York boul., coin nord-ouest du pont qui surplombe le fort York.
Arrivée : Dufferin Gates au coin nord-ouest du CNE : autobus 29 vers métro Wilson ou Dufferin.
Guides : Danièle Caloz et Christiane Beaupré

Au matin du 27 avril 1813, des sentinelles placées sur les Scarborough Bluffs annoncent l’arrivée de 14 vaisseaux américains armés qui se dirigent vers York. Où vont-ils débarquer ? Qui sera là pour les repousser ? Comment se déroulent les opérations, tant du côté américain que canadien ? De Fort York au fort Rouillé, nous visitons et décrivons les principaux lieux d’affrontement, jusqu’à l’explosion de la poudrière du fort York et la fin des hostilités. Nous faisons la connaissance des principaux défenseurs de la petite ville : Premières Nations, soldats de l’armée britannique, miliciens, sans oublier les volontaires. Le marchand français Quetton Saint-George en fera partie dès le premier jour.

5.50$ pour entrer au Fort York
info@sht.ca 416 939 5744
© La Société d’histoire de Toronto

JPEG
Dimanche 21 avril 2013 à 14 heures
Visite guidée Historitours de la ville de York vaincue et mise à sac en 1813
Départ : Métro King, tram vers l’ouest, arrêt à King et Simcoe
Arrivée : Jarvis et King, tram vers l’est, vers métro King
Guides : Danièle Caloz et Christiane Beaupré

Les dés sont jetés le 27 avril déjà : après l’explosion de la poudrière, le major général Sheaffe part pour Kingston avec ses troupes et ses chirurgiens, les habitants entament une longue et difficile capitulation, signée par le lieutenant François Gauvreau de la Marine provinciale. Ce qui n’empêche pas le sac de la ville et l’incendie de plusieurs édifices, dont ceux du Parlement. De la rue Simcoe à la rue Frederick, nous retraçons les pas des habitants de York qui soignent leurs blessés, fuient la ville ou protègent leurs propriétés. Sur les rues King et Frederick, les principaux marchands de la ville, William Allan, Quetton Saint-George et Alexander Wood voient leurs marchandises embarquées sur les vaisseaux américains, jetées à l’eau ou chapardées par des citadins peu scrupuleux.

Entrée libre
info@sht.ca
416 939 5744
© La Société d’histoire de Toronto

Derniére modification : 12/04/2013

Haut de page