Lettre d’information - décembre 2015 [en]

Après les attaques de Paris, la COP21 est un symbole d’espérance et de solidarité

JPEG

Éditorial du consul général

Chers Compatriotes et amis de la France en Ontario et au Manitoba,

La France a été victime vendredi 13 novembre 2015 à Saint-Denis et à Paris, d’une agression lâche et barbare. Vous avez été très nombreux à vous rassembler dans les jours qui ont suivi : nous étions plus d’un millier dès le lendemain devant le parvis de l’hôtel de ville de Toronto avec le maire et des représentants des gouvernants fédéraux et de la province ; mais aussi à Winnipeg, à Sudbury, à Mississauga, etc. De nombreuses institutions ont mis leurs drapeaux en berne ; plusieurs municipalités ont éclairé de tricolore leurs bâtiments publics, d’Hamilton à London, en passant par Sudbury et Waterloo. L’illumination de la Tour CN de Toronto a été retransmise en France et a témoigné de l’émotion et de la solidarité de nos amis canadiens.

Ces rassemblements étaient essentiels pour nous : nous nous y sommes retrouvés ; nous y avons exprimé notre détermination à rester fidèles à nos valeurs et à notre chère devise républicaine ; nous y avons partagé notre volonté de ne rien céder aux terroristes et pas plus à la peur.

Le président de la République, M. François Hollande, a engagé notre pays dans un combat sans faille contre les terroristes de Daech, sur le sol national et dans les territoires qu’ils contrôlent en Irak et en Syrie. Parallèlement, notre diplomatie redouble d’efforts pour trouver une solution politique à la crise syrienne. Dans cette période de tensions, la communauté nationale doit rester unie : nous ne tomberons pas dans le piège de l’islamophobie ; car nous savons que l’Islam n’a rien à voir avec ces terroristes et que les musulmans de France et d’ailleurs ne se reconnaissent en rien dans ces barbares. C’est cette conviction profonde que je suis allé exprimer à Peterborough, après l’incendie criminel de la mosquée de cette ville.
Unis et solidaires, plus que jamais attachés à nos valeurs et fiers de notre République, nous poursuivons donc nos actions, nos projets, nos ambitions. Et nous le faisons en renforçant notre vigilance et les mesures de sécurité nécessaires.

Notre pays a ainsi l’honneur, le privilège et la responsabilité d’accueillir le plus grand sommet international jamais organisé sur le changement climatique. Le président de la République a ouvert lundi 30 novembre la conférence Paris Climat, aussi appelée COP21, devant 151 chefs d’Etat et de gouvernement. Les dirigeants de la planète entière ont ainsi marqué leur solidarité avec notre pays et leur volonté d’agir sans plus tarder pour sauver notre monde d’un réchauffement climatique de plus de 2° C d’ici la fin du siècle.
Le Canada, sous l’impulsion du nouveau gouvernement de M. Justin Trudeau, s’est montré déterminé à agir pour un résultat ambitieux. Il a reconnu pouvoir s’appuyer sur les efforts déjà engagés par plusieurs provinces pour mettre un prix sur le carbone, étape essentielle pour accélérer la transition vers une économie sobre en carbone. C’est le message que la Premier de l’Ontario Mme Kathleen Wynne porte à Paris ; le Premier du Manitoba M. Greg Salinger se rendra également à Paris à cette occasion.

Nous attendons quatre résultats de cette conférence internationale : un accord juridique sur les modalités de réduction des gaz à effet de serre ; des engagements nationaux ambitieux pour y parvenir ; un accord sur les mécanismes de financement disponibles pour les pays en développement ; la prise en compte des efforts engagés par les acteurs non-étatiques au premier rang desquels les collectivités territoriales et le secteur privé.

Je vous souhaite une très bonne lecture ainsi que de joyeuses fêtes de fin d’année.

Votre Consul,

Marc Trouyet

JPEG - 18.4 ko
Marc Trouyet, Consul général de France à Toronto

Télécharger la lettre d’information

PDF - 1.1 Mo
Lettre d’information décembre 2015 / Newsletter December 2015

Dernière modification : 18/02/2016

Haut de page