Lancement du cycle « Filmer les frontières : immigrer en Europe aujourd’hui » à Toronto [en]

Alors qu’en 2015, le monde comptait 60 millions de réfugiés et de personnes déplacées, un chiffre sans précédent depuis 1945, l’Europe fait face désormais à l’afflux de migrants le plus important de son histoire depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Dans ce contexte, réalisateurs et producteurs de films permettent d’envisager ces questions sous un angle différent et d’ouvrir le débat, à partir de nouvelles perspectives.

JPEG

Alors qu’en 2015, le monde comptait 60 millions de réfugiés et de personnes déplacées, un chiffre sans précédent depuis 1945, l’Europe fait face désormais à l’afflux de migrants le plus important de son histoire depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Dans ce contexte, réalisateurs et producteurs de films permettent d’envisager ces questions sous un angle différent et d’ouvrir le débat, à partir de nouvelles perspectives.

Chaque projection du cycle « Filmer les frontières » sera ainsi suivie d’une discussion, orientée, en fonction du film présenté, vers les problématiques que sont l’éducation, l’accueil ou encore l’intégration des personnes réfugiées et immigrantes, en Europe et ailleurs. Les deux premières projections introductives auront lieu en février au Beeton Hall de la bibliothèque de référence de Toronto.

13 Février, 18H : La Cour de Babel, de Julie Bertuccelli

Ils sont collégiens, âgés de 11 à 15 ans, réunis dans une même classe d’accueil pour apprendre le français. Dans ce petit théâtre s’expriment l’innocence, l’énergie et les contradictions de ces adolescents qui, animés par le même désir de changer de vie, remettent en cause beaucoup d’idées reçues sur la jeunesse et l’intégration.

Documentaire présenté en français avec sous-titrage en anglais. Débat en français sur les questions d’éducation et d’intégration des enfants issus des populations réfugiées et immigrantes. Il sera modéré par Laura Bisaillon, Professeure associée à l’Université de Toronto.

21 Février, 18H : Hope, de Boris Lojkine

En route vers l’Europe, Hope rencontre Léonard. Elle a besoin d’un protecteur, il n’a pas le cœur de l’abandonner. Dans un monde hostile où chacun doit rester avec les siens, ils vont tenter d’avancer ensemble, et de s’aimer. Hope s’attache à montrer le monde souterrain de l’immigration, son circuit économique, mais également l’extrême violence à laquelle sont confrontées les femmes.

Film présenté en français avec sous-titrage en anglais. Débat en anglais, notamment sur la question de la violence faite aux femmes au cours du processus migratoire. Il sera modéré par Alain Pescador, Directeur de 6 Degrees.

Le cycle "Filmer les frontières" se poursuivra ensuite en avril à l’Université de Toronto, avec deux nouvelles projections de films différents, les 6 et 12 avril, au Innis Town Hall de l’université.

Pour plus d’informations sur la projection de La Cour de Babel et de Hope à la Bibliothèque de Référence, cliquez ici et ici.

Le cycle « Filmer les frontières » est co-présenté par la Bibliothèque de référence de Toronto, le Cinema Studies Institute et l’Innis College de l’Université de Toronto, et les Services Culturels de l’Ambassade de France au Canada et aux Etats-Unis. Imaginé par Nora Philippe, il a été montré pour la première fois à New York en partenariat avec Columbia Maison Française et LaScam.

Derniére modification : 08/03/2017

Haut de page